Accueil > Le RESAM > Historique

Historique

Image Historique

Une association au service des associations

Historique du RESAM

En mai-juin 1998, suite à l'enquête menée par l'Association pour le DEveloppement Solidaire des terrritoires (ADES) en relation avec le dispositif "nouveaux services, nouveaux emplois", a été mis en place une "recherche action" animée par un comité de pilotage. Cinq groupes de travail ont été constitués dont la commission "animation socioculturelle et sportive".

Dès octobre-décembre 1998, un premier diagnostic est établi par ce groupe de Recherche-action. L'enquête réalisée met ainsi en exergue à la fois le nombre, la variété, le dynamisme des associations mais aussi leur isolement. Des besoins très explicites d'inter-connaissances, de mutualisation, de reconnaissance, de communication entre associations et avec les institutions, d'information, mais aussi de soutien et d'accompagnement dans des domaines techniques ou humains (relations salariés-bénévoles) sont clairement exprimés.

Les années 1999 et 2000 permettent à la commission de travailler sur un projet de "Réseau d'Echanges et de Services aux Associations du pays de Morlaix". Des réunions de concertation avec les associations du territoire sont ainsi organisées. Un travail partenarial avec les collectivités et notamment la Communauté d'Agglomération de Morlaix est mis en place.

En 2001, le projet est inscrit dans la politique de la ville et constitue l'un des premiers dossiers de l'association "conseil de développement du pays de Morlaix", récemment constituée. Très vite, le projet du RESAM se définit comme un projet de développement local au coeur du territoire et étroitement lié aux dynamiques de l'économie sociale et solidaire en émergences. Le comité de pilotage décide de confier la gestion et l'administration de ce réseau à l'un des acteurs : la MJC de Morlaix. Le premier salarié est recruté en décembre.

En 2010, encouragé par un accroissement constant de son activité, un besoin de visibilité renforcé et le souhait de se doter d'instances démocratiques propres, le RESAM prend son autonomie juridique et se constitue à son tour en association loi 1901.