Actualités

Publié le 12 octobre

Accueillez un.e volontaire en service civique dans votre association

Depuis peu, le RESAM dispose d’un agrément d’intermédiation. Cet agrément permet aux associations de nous solliciter dans le cadre d’un projet d’accueil de volontaires en Service Civique.


Qu’est-ce que le dispositif du Service Civique ?

L’agence qui porte le dispositif décrit le Service Civique comme étant « un engagement volontaire au service de l’intérêt général ouvert aux 16-25 ans, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap. Accessible sans condition de diplôme, le Service Civique est indemnisé et s’effectue en France ou à l’étranger. »

Plus concrètement, c’est donner la possibilité à des jeunes de s’investir dans une cause, leur permettre de créer un rebond dans leur projet de vie, ou encore permettre à d’autres de se découvrir... Le Service Civique n’est ni un emploi, ni du bénévolat, c’est une forme de mise a disposition volontaire qui s’étale sur plusieurs mois et qui vise à soutenir des projets ou en imaginer de nouveaux en collaboration avec les structures d’accueil.
Dans le Finistère, ce sont plusieurs centaines de jeunes qui sont en missions et qui ont en moyenne 21 ans. Une belle occasion d’intégrer les jeunes aux projets associatifs du territoire !

Le RESAM peut vous aider à mettre votre projet en place.

En temps normal, les associations et structures souhaitant accueillir des volontaires doivent faire elles-mêmes une demande d’agrément auprès de l’Agence du Service Civique. Toutefois, c’est une démarche qui peut s’avérer chronophage pour des structures de petites tailles, en cours de développement ou encore fuyant les démarches administratives lourdes...

Aujourd’hui, par le biais de l’intermédiation, les associations (mais pas seulement !) peuvent demander de l’aide aux structures agrémentées comme l’est le RESAM pour imaginer et établir un projet d’accueil. Ainsi avec ce type d’agrément nous travaillons ensemble sur votre projet, nous définissions avec vous des missions adaptées à votre structure et aux jeunes, nous échangeons sur les conditions d’activité des jeunes et sur toutes les modalités du dispositif.

En conséquence, nous signons ensemble une convention de mise à disposition dans le cadre de l’intermédiation qui s’établit entre trois parties, à savoir :

  • vous, qui au quotidien accompagnerez les jeunes dans leurs missions et assurerez le bon déroulement des activités ;
  • les jeunes qui - en mission - vous accompagneront dans vos projets et vous apporteront un autre regard sur votre structure ;
  • nous, qui portons les démarches administratives et qui sommes garants du bon déroulement de la mission selon les textes qui régissent le Service Civique afin que vous et les jeunes collaboriez dans les meilleures conditions.

    Quelques modalités du Service Civique :

Vous pouvez accueillir des volontaires pour une durée de 8 mois. Par ailleurs, le taux horaire hebdomadaire pour les volontaires est fixé à 24h. De sorte que, le temps qu’il reste aux volontaires puisse servir à leurs études, un emploi ou tout autre projet personnel. De plus la mission que vous proposez doit s’inscrire dans les huit principes fondamentaux du Service Civique :

1. Intérêt général ;
2. Citoyenneté ;
3. Mixité ;
4. Accessibilité ;
5. Complémentarité ;
6. Initiative ;
7. Accompagnement bienveillant ;
8. Respect du statut.

Également, il existe neuf domaines prioritaires dans lesquels peuvent s’établir une mission : solidarité, santé, éducation pour tous, culture et loisirs, sport, environnement, mémoire et citoyenneté, développement international et action humanitaire et enfin intervention d’urgence.

De manière plus concrète, voici quelques idées de missions que vous pouvez mettre en place : favoriser l’accès à la culture pour le plus grand nombre ; créer du lien entre les générations ; participer à la lutte contre l’exclusion numérique ; transmettre la mémoire et l’histoire du territoire ; encourager la participation citoyenne sur un territoire ; entre mille autres possibilités !

Enfin, l’intermédiation implique une participation financière de la part de la structure qui accueille les volontaires, cela permet de couvrir les frais de structure du RÉSAM (gestion administrative, accompagnement de la structure et des volontaires, l’indemnisation des jeunes et l’accompagnement au tutorat). Cette participation financière s’élève à 150 € par mois et par jeune ce qui fait un total de 1 200 € pour une mission de 8 mois.

Si vous êtes intéressés et souhaitez échanger avec nous, n’hésitez pas à nous contacter et nous fixerons un rendez-vous pour répondre à vos questions et vous aider à faire mûrir votre projet.

Contactez Maël : engagement@resam.net